Pour ce défi 188 Durgalola et Jeanne Fadosi nous proposent de  rendre hommage à Henri

en partant  d’un de ses textes ou simplement d’en créer un personnel sur l’amitié en alexandrins

(chacun faisant ce qui lui est possible, pas d’obligation de rimes riches, juste comme on le sent)

Pour les jeudi poésie, c’est selon votre inspiration , en alexandrins ou pas.

Voici le texte que notre ami avait publié peu de temps avant son départ.

Je propose que pour cette quinzaine nous soyons tous à la barre !!!

Pour les Amis quelques Alexandrins !

 Pour tous ceux qui me lisent régulièrement,

 Je vous en remercie vraiment sincèrement.

 Or, aujourd’hui, aucun sujet particulier,

 Mais très simplement, un  besoin tout singulier,

 D’expliquer mon amour pour les alexandrins.

 Que j’essaie toujours de manier avec entrain,

 Pourquoi j’ai choisi ce type d’écriture ?

 J’aime cette forme de littérature.

 Ce n’est évidemment pas par facilité,

 Car elle comporte bien des difficultés.

 L’obligation de vers toujours de douze pieds,

 Puis laisser courir le stylo, sur le papier,

 Et trouver des rimes, si possible riches,

 Mais voilà qui ne supportent pas la triche.

 C’est de plus un bon exercice cérébral,

 Qui bien réussi, vous conforte le moral.

 Si la lecture rappelle un son musical,

 Alors on a gagné et c’est le principal.

 Ces quelques vers, j’espère vous feront plaisir,

 En les écrivant, c’était pour moi mon désir.

 Alors pour toutes et tous, bonne réception.

 Que la lecture ne soit pas la déception.

 

 Henri LANDA. (24 Mai 2017).

Le Môt de Dômi

Je n’ai pas grand chose à dire

si ce n’est que Henri va beaucoup nous manquer.

Il croquait les mots aussi joliment

qu’il croquait la vie.

La vie est une pièce de théâtre …

“Il y a dans les planches une beauté qui permet à tous,

initiés ou non, d’entrer en contact avec différents univers.”

Voilà le rideau est tombé,

je suis très heureuse de cette première et belle expérience,

j’espère qu’il y en aura d’autres.

Une de mes répliques était celle-ci :

« Comme c’est beau, je ne savais pas que tu savais parler si beau quand tu veux !!!

Mais toi Henri nous le savions que tu savais parler si beau 😉

Bon voyage cher ami

sur les flots du paradis.

Bises amirales.

Dômi.

26 commentaires

  1. En venant voir pour la nouvelle quinzaine je tombe sur ce billet… Notre aminaute Henri était un passionné d’écriture en alexandrins, compter ne me va pas, je suis dans la poésie libre, mais tel est le défi de lundi prochain… je saluerai sa mémoire… merci, bises

  2. Une excellente idée pour notre ami qui est parti composer des alexandrins auprès de ceux qu’il aura tant aimé. Je note les consignes comme d’habitude. Merci pour lui et pour tous ses proches !
    Bises et bon début de semaine

  3. un défi difficile que celui de l’alexandrins mais quel plaisir de lire Henri à voix haute pour la musicalité qu’il savait donner à tous les sujets.

  4. J’aimais beaucoup Henri. J’aime les alexandrins alors bien sûr je participerai. Bisous.

  5. Merci d’avoir pris notre proposition et je passerai un peu de temps à rimer pour lui te dire hommage. Bises et félicitations pour ta prestation.
    Bises

  6. De passage sur ton rafiot
    La nouvelle du départ de notre ami Henri
    m’attriste et m’empêche de trouver mes mots.
    Nous avons eu plusieurs échanges lors de défis
    Henri était charmant dans ses propos
    très généreux dans ses compliments
    Au fils des échanges nous avions compris
    que nous avions vécus
    de semblables et historiques moments
    Il aimait aussi les bons crus
    Nous partagions l’amitié des blogueurs
    …. j’ai un grand pincement au coeur

  7. Bouleversée, très triste, je l’apprends avec stupéfaction. Merci beaucoup, Andrée, Jeanne et Domi pour votre initiative, il va nous falloir être à la hauteur.

  8. Oui très triste aussi. Ses derniers alexandrins, relus depuis, sonnent comme un adieu amical. Serons-nous à la hauteur ? faut-il être à la hauteur ? la hauteur de quoi ? Si c’est un partage d’amitié, (même avec des vers boiteux, même sans alexandrins) ce sera un beau chant de marins croqueurs pour notre navire amiral et pour son chant du départ. Bises dômi, félicitations pour tes premières représentations sur les planches et merci à durgalola pour avoir bien formulé ce défi.

  9. Henri Croqueur d’alexandrins s’en est allé,
    nous serons là pour sa mémoire honorer…

  10. J’appréciai Henri pour son infini gentillesse…il avait l’art de traiter les sujets les plus délicats y compris de l’actualité avec un grand doigté et je n’ai jamais lu chez lui quelque chose qui puisse blesser qui que ce soit.
    Je ne serais certainement pas présente lundi mais pas par désintéressement soyez en surs….
    Je participe de moins en moins aux défis…les ans en sont la cause mais la Communauté des Croqueurs est toujours dans mon coeur.

    J’ai dit au revoir à Henri sur son blog et que la barque qui l’a emmené sur le fleuve ailleurs, navigue dans les eaux de la sérénité et la paix.

  11. Pas facile de perdre un aminaute, et je suis de tout coeur avec vous.
    Henri nous manquera.
    Bonne idée que cet hommage.

  12. je participerai avec une poésie de Victor Hugo pour le premier jeudi en poésie
    http://petitesgraines.eklablog.com/defi-188-hommage-a-henri-a130415828

    bises

  13. Pingback: La poésie du 1er jeudi de la quinzaine pour les croqueurs de mots ... !!! - ZAZA-RAMBETTE LE RETOUR

  14. Bonjour,

    Je n’y arrive pas désolée…. pas d’alexandrins mais un poème sur l’amitié d’un auteur que j’aime:

    http://www.lauravanel-coytte.com/archive/2017/06/08/henri-frederic-amiel-ce-que-veut-l-amitie-5951195.html

    Pour Henri et à tous ceux qui l’aiment

  15. Je n’ai pas « une belle plume » et ne participe pas très souvent aux « Croqueurs de mots ».
    Néanmoins, je connaissais bien Henri dont le décès m’a beaucoup attristée.
    Il se savait malade mais, en grand Monsieur qu’il est, l’un de ces derniers billets a été pour s’excuser de son absence des blogs.

    Toutes mes condoléances vont à sa famille.

    Ma contribution : http://clio-se-balade-deux.eklablog.com/cher-henri-6-juin-2017-a130406028

    Bien amicalement.
    Clio

  16. Je n’oublierai jamais cette Newsletter du 29 mai 17 annonçant le départ de notre ami Henri… J’ai compris que la virtualité était une force…
    Bien sûr j’appréciais sa poésie. Pour avoir eu le privilège de communiquer avec lui, j’ai compris que la matérialité des êtres s’effaçait derrière l’esprit du vrai poète…. Certes nos cœurs saignent, certes pleurons, sincèrement et non par un effet de mode… mais surtout retenons sa philosophie de vie et essayons d’être sa hauteur… Tant pis pour nos ego ! LB.

  17. Merci pour notre ami Henri qui me manque beaucoup déjà !!!

  18. Merci à vous tous pour vos môts à notre ami Henri qui gardera toujours sa place parmi nous !!!
    Bises amirales.
    Dômi.

  19. Pardon. Je suis comme Églantine je participe très peu aux défis. Néanmoins, je reste très proche de votre communauté. Et je suis très admiratif, de ceux et celles qui savent produire ainsi… (Oui, Églantine, une question d’âge !)
    Mon silence sera ma façon de respecter la mémoire de mon ami Henri. LB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.