Salut vieux Schnock,

Avant de te concocter la liste de ce que je souhaite, je serai franc avec toi Père Noël. Je sais que tu es un imposteur et je n’aime pas ceux qui se font passer pour ceux qu’ils ne sont pas, qui promettent beaucoup, qui font espérer et qui en n’exauçant pas les souhaits de chacun n’amènent que frustration et tristesse. Et toi tu es le roi de ceux-ci puisque tu suscites le désir chez des enfants que tu ne pourras satisfaire. A cause de toi, ils resteront toute la vie des éternels insatisfaits malheureux ne sachant se contenter de ce qu’ils ont.

Quand j’étais enfant je t’ai écrit une belle lettre dans laquelle je te  demandais une jolie voiture à pédale et je n’ai eu dans mes chaussettes et souliers qu’un morceau de pain, même pas de la bonne brioche, du pumpernickel accompagné d’une orange et d’une tablette de chocolat.

Pourquoi donnes-tu beaucoup aux riches et presque rien aux pauvres ?

Je  t’ai vu l’autre jour à Paris devant les vitrines animées des grands magasins baignées de lumières multicolores et décorées d’étoiles scintillantes. Tu étais là triomphant dans ce paysage de fête au milieu des familles. Tu souriais et serrais les mains des enfants, des parents. Tous tes admirateurs avaient des étoiles dans les yeux. Tu distribuais des bonbons.et les adultes buvaient du vin chaud comme du petit lait. Souviens-toi il y avait dans cette foule un type coiffé d’une casquette portant un pantalon en jean  et un gilet jaune (c’est tendance actuellement en France) qui t’a juste demandé du feu mais tu ne lui en as pas donné sous prétexte que ce n’était pas bon de fumer et tu as même ajouté  « il suffit de traverser  la rue,  en face il y a un bureau de tabac.  Ce type c’était moi. Si tu n’es même pas capable de me donner du feu, comment veux-tu que je croie que tu vas m’apporter des merveilles au pied de mon sapin.

En plus tu  n’es pas là pour me faire des leçons. C’est bien connu Dieu, que tu côtoies tous les jours et qui est soi-disant ton ami, est un fumeur de havane et peut-être même d’opium alors pourquoi je ne pourrais pas fumer mes clopes. Je t’ai sifflé et j’ai crié très fort « Père Noël démission », si fort que beaucoup qui t’acclamaient quelques instants auparavant  se sont mis à crier avec moi.

Arrêtes de descendre sur terre avec un traineau tiré par des rennes, prends plutôt une automobile ou une camionnette. Je sais que tu vas me répondre que les rênes ne polluent pas contrairement aux automobiles qui émettent des gaz à effet de serre et bien détrompe toi tes rennes polluent autant car ils pètent et émettent donc des gaz à effet de cerf  serre », pardon de rêne et ils laissent partout dans les rues de grosses crottes puantes et horribles. Avec le réchauffement climatique il n’y a plus de neige pour ton traineau. Te déplacer en automobile serait plus prudent pour toi, ainsi Tu passerais incognito sinon tu risques de te faire coincer dans un rond-point par des gilets jaunes trop heureux de prendre en otage le Père Noël même si eux, les candides, croient encore en toi !

Tu peux aussi rester au ciel c’est plus prudent et sous-traiter ta livraison de jouets à Amazon.

Si tu ne pouvais me faire qu’un seul cadeau,  je voudrais la paix   dans le monde et ne me dis pas que ce n’est pas dans ton domaine de compétences. En offrant à de nombreux enfants des sabres de pirate, des pistolets lasers, et tout un tas d’armes même factices,  tu contribues ainsi à former des enfants à la violence et en faire de futurs soldats ou CRS. S’il te plait cette année n’amène aucune arme dans ta hotte.

Je souhaiterais que tu m’apportes aussi la clé du bonheur. Je la cherche depuis longtemps. Il parait qu’elle est en moi mais je ne l’ai pas trouvée et pourtant  je croque la vie à pleines dents.

Dernière demande et ce sera tout pour cette année, c’est déjà beaucoup : Pourrais-tu m’apporter aussi du beurre, l’argent du beurre et le sourire de la mère Noël qui ne doit pas sourire souvent avec un vieux schnock comme toi. Je la plains sincèrement

Comme tu le verras je ne t’ai demandé des cadeaux que tu ne peux pas m’apporter. Je sais que tu rigoles dans ta barbe en te disant que, même si mes demandes eurent été réalistes,  tu ne les aurais pas satisfaites puisque je n’ai pas été sage cette année. J’en suis bien conscient mais je l’ai fait exprès car si tu m’apportais vraiment ce que tu me demandes je n’aurais plus de raison de lutter pour ta démystification et si possible ta destitution. Aujourd’hui est une étape importante dans ma bataille puisque je vais diffuser cette lettre sur le blog des croqueurs de mots qui a beaucoup de succès et sur les réseaux sociaux. Tes jours en tant que père Noël sont donc comptés.

C’est ce projet, cette bataille que je mène depuis longtemps qui me fait tenir dans la vie. Je voulais donc te remercier d’exister.

Ton meilleur ennemi

Noël PEYRE

P.S. : Ce n’est pas une plaisanterie je m’appelle bien Noël et en plus PEYRE, je t’en déteste d’autant plus pour les moqueries dont je fais l’objet depuis mon enfance.  Si tu pouvais changer de nom ce serait le plus beau cadeau que tu pourrais me faire.

Martine (Quai des rimes)

14 commentaires

  1. Une lettre bien dans l’air du temps… et ce père Noël-là n’a pas la cote auprès des G.J. !!!

  2. Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé n’est que pure coïncidence, c’est bien cela hein !

  3. quel provocateur(trice) celui ou celle qui a écrit cette lettre, comment cela le père Noel n’existe pas? m’enfin !!! 😮

  4. Je me demande comment va réagir le père Noël , va – t -il répondre sur les réseaux sociaux ?

  5. éclat de rire ben dis donc il en prend pour son grade!

  6. quelle lettre qui rime avec son temps ! la paix, oui la paix pour tous .. les petits et les grands, les méchants et les niais, les malades et les bien portants, les de droite, de gauche, d’extrême et de rien… la paix, cela nous fera du bien.
    Merci pour cette magnifique lettre.

  7. sourires ! il en prend pour son grade, m’enfin faut pas casser les rêves de ceux qui y croient encore ….

  8. je parlais du père noël, le vrai pas ses imposteurs … mon commentaire a été posté sans mon autorisation au passage d’une voiture dans la rue, vibrations ou interférences … tu vois qu’il existe quand même …

  9. J’adhère à cette lettre.. le père Noel nous promets toujours et on ne vois rien arriver de ce que l’on espérait
    C’est comme l’Arlésienne on en parles on ne la voit jamais ! c’est vrai c’est un imposteur !

  10. Encore une lettre que j’aurais aimé avoir écrite pour la même raison que la 11 : le message de paix et pour ce qu’elle dit à travers les mots (Les Gilets jaunes comme le président sont critiqués : personne n’est jamais tout noir ou tout blanc ) et en plus comme son auteur je ne crois pas au père Noël mais je l’aime bien quand même.

  11. Je sais qu’il ne pourra jamais descendre avec ce que je désire le plus au monde, alors … je ne demande rien. Mais oui, s’il pouvait intercéder auprès des humains pour qu’il y ait moins de guerres j’en serais très heureuse.
    Existe, existe pas … quelle idée.

  12. Il a des comptes à régler avec le père Noël celui-ci!

  13. Je crois que Noël PEYRE a confondu le père Noël avec un certain … Jupiter 😆 ! Ou il a fait semblant de confondre … Sa harangue et sa hargne vont-elles faire réagir le père Noël qui va tout faire pour retrouver sa crédibilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.