Mon amour

 

Je t’écris   de ma cellule de nonne ,   assise   sur une chaise dure, les chaussettes aux pieds car  il gèle  .La mère supérieure est radine ; elle ne veut pas chauffer

nos chambres et il fait toujours froid  ici.

Te souviens-tu de notre première rencontre ?

Tu es venu dire la messe, un dimanche où le vieux curé avait la grippe, et lorsque nos regards se sont croisés : le feu  de l’enfer s’est emparé de nous . Tu étais si beau

, avec ta chasuble dorée que j’en ai oublié le Pater Noster.

Il me semble  , que le petit Jésus sur sa croix, m’a fait un clin d’œil : il est moins sévère qu’on veut bien  nous le faire croire .

Nos rendez-vous secrets dans le confessionnal , me réservent toujours des surprises. Ta voix de velours m’ensorcèle et me promet une vie de plaisirs défendus.

Nos baisers ardents  ont un goût  de bonbons à la menthe. J’éprouve une immense gratitude envers le ciel qui t’a envoyé , tel un ange , sur l’autel de mon église.

Je ne veux plus réfléchir : je quitte le couvent des oiseaux, sans regrets,

demain dès l’aube , à l’heure où blanchit la campagne , et à nous la belle vie en amoureux

Ne me fait pas attendre  : ne sois pas  en retard  aux matines , sinon, je prononce les vœux définitifs.

Ta nonne  qui t’aime

Sœur sourire

Fanfan (Le journal d’une retraitée)

Voilà la bonne du curé qui est notre grande gagnante, bravo Fanfan, tu le vaux bien 🙂

 

16 commentaires

  1. Et si en plus elle fait des tubes, la vie promet d’être riche… à deux ! 😛

  2. Bah nous voilà bien ! Des amours interdites au sein de l’église !

  3. Cupidon s’est invité là où ne l’attendait pas .

  4. Ah, la cruciale question du célibat des prêtres en filigrane ! Il s’en passe des choses dans le confessionnal ! Manifestement ni l’un ni l’autre n’était fait pour la vie religieuse. Maintenant, si les prêtres avaient droit au mariage, on éviterait bien des drames.

  5. les amours interdites sont les plus belles

  6. 😛 les voeux définitifs ne sont pas toujours prononcés c’est toujours ça et puis apres tout on a droit de se tromper d’amoureux dans la vie non ?

  7. he bien, quel surprise mais après tout l’amour ne choisi pas!

  8. Avec ce petit arrière gout de défendu.. que d’émois en perspective !

  9. Hum ! Soeur Sourire a bien mal fini sa vie… Relire son histoire avant de se lancer… c’est plus prudent !
    Excellent livre également « Les oiseaux se cachent pour mourir »… à méditer !

    Il y a tjrs des brebis galeuses dans un troupeau… qui ne sauraient cacher les autres !

    Bisous

  10. Hi ! Hi ! Hi ! Ça alors, hein ! Pas solide, cette vocation !!!

  11. un beau curé fait chavirer un coeur pas très bien accroché

  12. Prêts à partir vers une nouvelle vie ! Après tout, pourquoi pas. Et ils sauront certainement faire le bien autour d’eux !

  13. Bravo à fanfan particulièrement et à toutes les participantes pour ces belles lettres et merci à toi Domi

  14. une jolie lettre ; les prêtres souvent trouvaient les religieuses pas intéressantes …
    et un curé que j’aimais bien a épousé son amie avant de mourir (un chouette type) … l’évêque n’a pas trop apprécié.. Bises

  15. Même pas eu le temps de venir lire les lettres en temps voulu alors je commence par la gagnante et je comprends le choix Sourires … rhô même pas choquée …. bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.