Très chère Dominique

Je me souviens du jour où tu es partie de moi, c’était un jour une nuit d’un mois de février.
Cœur ardent, je t’ai offert une surprise, une sucette, des bonbons, mille douceurs et un plaisir sur un sofa velours.
Tes cheveux défaits comme une invitation, un clin d’œil à l’amour toujours.
Et tes longs soupirs, nos murmures promesses de vie, ce jour cette nuit, j’ai fait serment sans réfléchir, de rendre ton cœur à jamais amoureux en t’offrant un flacon du parfum d’ambiance de ma peau amoureuse pour qu’il imprègne à jamais ta demeure. Je ne savais pas que mes effluves en se manifestant avec retard seraient un tue l’amour à l’odeur de chaussettes trouées.
Tu n’as pas supporté ces senteurs sauvages, tu as choisi l’odeur de sainteté, tu t’es faite nonne et depuis ce jour quand arrive le mois de février, ce mois trop court  parce qu’impatient de trouver le printemps, je respire seul, me lamente et je pleure…
Mon amour, je sais que dans ta cellule-solitude tu pries pour moi, alors reçoit toute ma gratitude.

PS : Tu aurais dû attendre un peu j’ai trouvé depuis un déodorant merveilleux…

Jamadrou

13 commentaires

  1. Ah les cho7 et qui plus est au lit !!!!

  2. Les chaussettes malodorantes et trouées sont un tue l’amour !

  3. Domi.. fallait pas te faire none pour une odeur de chaussettes !
    J’espère que tu as trouvé un cas..puçin ?

  4. Ah ha ha ! Les voies de Dieu sont impénétrables, celle-ci passait par une insupportable puanteur de chaussettes, bien trouvé !

  5. Ah des chaussettes aux conséquences non négligeables

  6. on ne peut pas tout avoir dans la vie…de l’humour et une bonne odeur en prime 🙂

  7. Quelle curieuse vocation pour être nonne

  8. gros éclat de rire excellent…

  9. “ce mois trop court parce qu’impatient de trouver le printemps”… j’aime !

    Je connaissais le jus de chaussette (un mauvais café) qui serait un sérieux motif de refus d’un mec du Nooord envers une fiancée pas très douée sur la chose,
    mais un nectar de chaussettes ???
    Suis entièrement d’accord avec Domi ! Je fuis aussi !

    mdr ! Merci pour le rire
    Bisous

  10. Elle est bien bonne celle-là … hi ! hi ! hi ! Pour des chaussettes qui puent … 😆

  11. Heu c’est pas moi qui ai écrit cette histoire de chaussettes, mais cela m’a bien amusé et il est vrai que j’aurai pu l’écrire 🙂

  12. C’est un peu excessif comme décision pour une odeur certes peu amène de chaussettes … je me suis bien amusée bravo

Répondre à Renee Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.