Pour cette nouvelle quinzaine, défi 242,

du 30-11 au 13-12-2020

C’est notre Moussaillonne Jill Bill qui s’y colle

Défi du lundi 7 décembre 2020

«L’invitation méphistophélique»

Pour le jeudi poésie du 3-12-2020

Thème : «L’importun» ou libre sujet !

Pour le jeudi poésie du 10-12-2020

Thème : «La folie» ou libre sujet !

L’erreur est humaine

Mais la préméditation est folie !

Vous mijotez un plan, plat mortel,

Pour éliminer un patron

Qui harcèle sa secrétaire, votre mignonne petite amie… !

Un dimanche d’automne

Marilyn et vous allez en forêt profonde

Ni vus, ni connus,

En quête d’un, vénéneux

Avec derrière la tête, une invitation à dîner, fatale !

Petits blancs de Paris et dedans de l’entolome livide, à confondre.

Au menu, traficoté…

Potage forestier

Omelette forestière

Côte de porc forestière et,

Vraie truffe pâtissière, si encore en vie… !

Racontez-nous ce repas « faussement » partagé,

Comme dans tout bon roman policier !

Projet réussi ou foiré… !?

Mais nan, mais non, impossible pas français… ^^

Un p’tit mot intello en imposé cependant: «Hexakosioihexekontahexaphobie »

A vos plumes moussaillons Croqueurs,

Que l’inspiration soit avec vous

Et le plaisir de vous lire avec nous…merci !

 

Le Môt de Dômi

Heuuu que dire ???

Voilà qui est dit 🙄

Bises amirales

Dômi

 

 

 

Ohé Mâtelôts!!!

Comment allez-vous bien ? Comment s’est passé cette quinzaine ?

J’espère vous retrouver tous en bonne santé. Pour ma part, je n’ai pas eu trop le temps de me poser.

Mais c’est avec grand plaisir que je reviens par ici pour reprendre nos défis.

Pour le défi 241, c’est notre moussaillonne Lénaïg qui s’y colle et voilà ce qu’elle nous propose…

Les deux détournements de tableaux ci-dessus n’ont pour but que de nous amuser un peu.

Mais il est question de tableaux tout de même.

Pour le grand défi du lundi 23 novembre :

Nous choisirons chacun(e) un tableau célèbre, si possible l’un des 22 exposés ici

et dans un petit texte en prose ou en vers nous devrons l’évoquer sans le nommer, donc le faire deviner.

Pour corser le défi, nous devrons glisser dans notre présentation au moins l’un des mots suivants (ou tous) :

chaise-longue, oiseau, arrosoir.

 

Pour les jeudis en poésie des 19 et 26 novembre :

Dans l’ordre que nous voudrons, nous écrirons ou nous choisirons

des poèmes portant sur les deux thèmes suivants :

Un doux zéphir

Un vent mauvais (comme celui de Verlaine).

Bonne inspiration et gros zibous !

Le Tablô de Dômi

La prune, d’après la Cène de Léonard de Vinci 😆

 

A vos môts et pinçôs les Croqueurs, je vous laisse jouer d’originalité,

vous connaissant, je sais qu’on ne sera pas déçu.

Pour la quinzaine suivante, je vous annonce déjà

que c’est notre moussaillonne Jill Bill qui s’y collera.

Bises amirales

Dômi

 

 

Ohé Mâtelôts !!!

Pour ce défi 240 c’est au tour de Martine (Quai des rimes) de prendre

le quart sur la goélette des Croqueurs de Môts.

Voilà ce qu’elle nous propose :

Qui ne s’est pas un jour demandé et si j’étais du sexe opposé

comment réagirais-je, que ferais-je ?

Pour le défi du lundi 12 octobre :

Imaginez vous 24 heures dans la peau d’une personne du sexe opposé,

racontez moi votre journée et votre nuit.

Je pense que je vais bien m’amuser en vous lisant et,

en ces temps perturbés, qu’il est bon de rire.

Même si beaucoup de choses opposent femmes et hommes,

l’amour nous réchauffe le cœur.

Comme chante Guy Béart

« Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé »

Alors pour les jeudis en poésie, je vous propose d’écrire ou partager :

Le 8 octobre : un poème ou chanson d’amour d’un homme à une femme

Le 15 octobre : un poème ou chanson d’amour d’une femme à un homme

Les poèmes et chansons d’amour ne manquent pas mais vous pouvez aussi partager

un poème sur tout autre thème.

Le Môt de Dômi

Si j’étais un homme, je ne pourrais aimer qu’une femme comme moi. 😛

Oui Martine, tu as raison, on va bien s’amuser 😉

Bises amirales

Pour ce défi 239, c’est Jeanne Fadosi qui s’y colle.

Voilà ce qu’elle nous propose …

Celles et ceux qui sont passés ici ce matin savent déjà que le thème est l’électricité.

Mon papa ayant fait partie pendant pratiquement toute sa vie professionnelle

de la grande aventure de l’électricité au XXe siècle, elle a fait partie de ma vie dès ma naissance.

Même que je suis née dans le logement de fonction attribué à mes parents,

les accouchements à l’hôpital ou en clinique étant encore loin d’être généralisés en 1950.

Pour le défi n°239 de lundi prochain (28 septembre)

je vous invite donc à écrire un petit texte en prose ou en vers

portant sur un moment (passé, présent, à venir, réel ou imaginaire)

particulier (joyeux, saugrenu, étrange, stressant, agréable …)

dans lequel l’électricité (ou son absence) y a joué un rôle important.

Mots imposés à inclure (ambre, ampoule, appareil).

Pour les jeudis poésie

de cette semaine (24 septembre), l’électricité dans ses usages purement ludiques

et de la semaine prochaine (1er octobre), tout autre lien avec l’électricité,

à moins que vous ne préfériez avoir le champ libre sans contrainte d’un fil conducteur.

(même pas électrique 😏)

Le Môt de Dômi

« L’imagination connaît la force des mots, elle crépite comme de l’électricité sur un câble. »

-Alexandre Millon-

Je ne doute pas un seul instant que vous crépiterez d’imagination 💡

Quant à moi je crois qu’il est l(heure de lâcher prise 😆

 

Ohé Mâtelôts !!!

Nous voici repartis pour une nouvelle saison chez les Croqueurs de Môts.

Pour démarrer et montrer le bon exemple j’ai pris la barre 😉

Voilà ce que je vous propose, un défi proposé à des élèves de 6ème 😛

je ne voulais pas vous bousculer après cette période si particulière pour tous.

Le poème de Jules Supervielle a été déchiré en deux et un morceau a disparu.

C’est à vous d’imaginer et d’écrire la partie qui manque …

Je vous rassure, je ne connais ni ce poème, ni l’auteur, lorsque vous aurez participé

je vous donnerai le texte original 😆

L’allée

– Ne touchez***
Du cavalier ***
Il se ***
Et ce ***
Une nuit***
Sans ***
– Alors que ***
Tout ce ***
La lune ***
Et le ***
– Il vous ***
Qu’un ***
Aussi ***
Consentît à ***

Jules Supervielle

Pour le premier jeudi poésie le 10 septembre sur le thème « Saveurs d’Automne »

Pour le second le 17 septembre sur le thème  » Drôle et rigolo »

Voilà je file parce que j’ai lavé ma Pomponnette et je crois bien

que j’ai fait une bêtise 😆

Petit rappel !

Si vous ne recevez pas la newsletter et que vous êtes arrivés ici

grâce à l’une ou l’autre, tentez de vous réabonner.

Il y a eu de nombreuses mises à jour sur le site ces derniers mois

et j’ai dû réinstaller certains modules, notamment la newsletter.

Merci pour votre compréhension.

Bises amirales.

Dômi

Cette quinzaine, c’est Dominique (Mes antidotes) qui prend la barre pour la première fois.

Néophyte dans cette discipline

Elle nous souhaite néanmoins un Agréable Voyage !

Sur une Œuvre de Jaume  Plensa

Qu’elle intitulerait volontiers

  » IMPROBABLE   DIALOGUE « 

Sur ce Thème pour le Lundi 13 avril voici ce que Dominique nous propose

* Faire dialoguer deux personnages connus, réels ou fictifs

Mais n’ayant pas vécu à la même Époque.

OU

* Faire dialoguer un personnage fictif ( Humain  ou  Animal )

Avec son  Créateur

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Seconde possibilité

Ecrire une  UCHRONIE

*Une « Uchronie » étant un récit imaginaire, qui a pour point de départ un Événement Historique

dont on modifie à sa convenance et selon son imagination, l’évolution et l’issue.

 ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour les Jeudis  Poésie

 le 9 avril

* A la manière de Giuseppe Arcimboldo qui créa de nombreux portraits,

composés de Légumes, de fruits, de fleurs ;  je vous propose d’écrire un poème

( en vers  ou  en prose ) composé aussi de légumes, de fruits , de fleurs

à votre  convenance et selon votre envie.

Que j’appellerais bien d’un mot-valise un  » Arcimboème »

 OU

* Un  libre choix

 le 16 avril

* Aucune contrainte particulière, ce sera un libre choix.

Le môt de Domi

Avec les légumes

Au clair de lune

On va s’amuser, hé !

Un cornichon

Tournait en rond

Un artichaut

Faisait des petits sauts

Un céleri

Valsait sans bruit

Et les choux fleurs

Se dandinaient avec ardeur, heur !

 

Vous aurez reconnu cette petite comptine

que nous chantions à la maternelle.

Merci Dominique pour ce joli défi hé!

Quant à moi , je mets mon masque et mes gants et…

 

 

Bises amirales

Dômi.

Ohé Mâtelôts !!!

Pour ce nouveau défi 234 , c’est notre moussaillonne Durgalola qui s’y colle.

Voici sa proposition …

… Participons avec joie, au printemps des poètes.

Le 1er jeudi poésie : 26 mars

avec le mot ou thème COURAGE

le 2ème jeudi poésie : 2 avril

en résonance avec l’affiche de Soulages,

un poème où se trouve le mot NOIR

et pour le défi du  lundi 30 mars

Avec le coronarovirus, nous sommes contraints à limiter nos déplacements.

J’en connais qui devaient découvrir Milan,

d’autres New York et d’autres peut être Vesoul,

alors je vous propose d’écrire une courte histoire (30 lignes maxi)

sur une ville, une région, une montagne, tout simplement un endroit que vous connaissez

ou que vous souhaiteriez connaître.

Seule contrainte, vous mentionnerez  le nom d’un ou d’une poétesse dans votre texte.

Le Môt de Dômi

Ah ce coronavirus, il en aura fait couler de l’encre

et en fera encore couler longtemps.

J’espère de tout coeur que vous êtes tous bien à l’abri.

Pour ma part, ça se passe bien, je vais mieux, plus de toux,

plus de symptômes inquiétants.

Mais je continue à respecter les consignes de confinement qui risquent

d’être prolongées jusqu’au delà des vacances de Pâques.

Je me dis que le coronavirus n’est pas un fruit du hasard,

il nous oblige de nous recentrer sur l’essentiel,

prendre du recul et d’être plus solidaires les uns des autres

et si nous continuons en ce sens peut-être aurons nous un monde meilleur.

« Le problème n’est jamais une fin. Mais un début pour une vie différente ! « 

Non non ne m’applaudissez pas …

Ohé Mâtelôts !!!

Aujourd’hui, défi 233 et c’est Marie Chevalier qui s’y colle.

Voilà ce qu’elle nous propose …

Pour lundi 16 mars

Il nous est arrivé sans doute à toutes et tous d’être plongés

dans un doux rêve et de nous réveiller  en sursaut.

Comme  nous aurions aimé  poursuivre ce rêve inachevé !

 Décrivez-nous  ce que vous ressentez et surtout parlez-nous de ce rêve,

dans un petit texte court.

Poésie du jeudi 12 mars

Et si on faisait  un petit poème acrostiche avec le mot  C O R O NA V I R U S ?

Poésie du jeudi 19 mars

Choix libre

 

Le Môt de Dômi

Ce soir je suis morte, non je ne suis pas infectée, enfin je ne crois pas

et pourtant le coronavirus m’a tuée …

Bonne nuit les Croqueurs,

Bises amirales

 

Pour ce défi 232, voilà ce que les Cabardouche,

vous savez ce couple un peu louche, vous propose …

Au pays de PADI-PADO on a supprimé tous les « i » et tous les « o ».

( c’est pour ça que le roi de là-bas s’appelle R ) .

Racontez une visite au zoo de PADI-PADO

sans jamais utiliser, ni la lettre « i » ni la lettre « o ».

Vous décrirez ainsi un ou plusieurs animaux.

 

Poésie du jeudi 20 février .

A la manière de Jean Luc Moreau.

Composez une poésie commençant par des « si »

et se concluant par un conditionnel enchanteur.

 

Si la sardine avait des ailes;

Si Gaston s’appelait Gisèle

Si l’on pleurait lorsqu’on rit,

Si le pape habitait Paris,

Si l’on mourait avant de naître,

Si la porte était la fenêtre,

Si l’agneau dévorait le loup,

Si les Normands parlaient zoulou,

Si la mer noire était la mer blanche,

Si le monde était à l’envers,

Je marcherais les pieds en l’air,

Le jour je garderais la chambre,

J’irais à la plage en décembre,

Deux et un ne feraient plus trois…

Quel ennui ce monde à l’endroit !

Jean-Luc Moreau

 

Poésie du jeudi 27 février

A la manière de Sophie Barbaroux.

Composez une poésie en utilisant des proverbes

et des expressions connues.

Colin Maillard

 

Il est fort comme un turc

Et sourd comme un pot

Mais toujours

Tiré à quatre épingles

Il a un appétit d’oiseau

Et un cœur d’artichaut

Un œil de bœuf

Une taille de guêpe

Mais vraiment

Menteur comme un arracheur de dents

Devinez ?

C’est à vous maintenant

De suer

Sang et eau

Sophie Barbaroux/

 

Le Môt de Dômi

 

Les Cabardouche ont dit Padi-Pado

Ca va être dur sans ces deux lettres

Avez vous déjà éteint un feu sans « o »

Savez-vous qu’aimer sans « i » c’est amer …

 

Merci les Cabardouche pour la jolie illustration sur votre blog

Je suis contente que la surprise soit arrivée

en temps et en heure 😉

Bises amirales.

Dômi

 

 

 

Changement d’horizon, ABC embarque tous les matelots,

en espérant qu’ils n’ont pas le vertige, faire un petit tour en montagne …

« Durant notre randonnée nous sommes attirés par un message envoyé du sommet du plateau.

Vous devez, tout simplement, décrypter ce message et nous dire qui peut bien nous l’envoyer »  ?

 

Le défi 231 est à publier sur vos blogs le lundi 10 février

Jeudis poésie :

6 février : là haut sur la montagne

13 février : neige et roc

En avant pour une belle randonnée !

ABC

Le Môt de Dômi

Je suis bien curieuse de savoir qui m’envoie un message de l’eau de là 🙄

 

Une petite pensée pour notre moussaillonne Jill Bill

qui j’espère se remet de ses émotions.

Bises amirales

Dômi