Voici notre amie Fanfan à la barre des « Croqueurs de Môts « 

pour la quinzaine qui arrive :Défi N°197

Elle nous propose donc de  dire ce que nous inspirent ces chaises  .

(En espérant qu’elles nous inspirent )

Pourquoi sont-elles là ?

Que font-elles là ?

Qu’attendent-elles ?

Qu’ont-elles vu ?

Etc …

Et pour corser le tout, elle  nous demande juste de glisser

deux fois le mot « chocolat » dans votre texte en vers ou en prose.

Et pour les jeudis en poésie  : l’attente pour le premier jeudi

et pensez à Noël pour le second (poèmes ou chansons )

Le Môt de Dômi

Si elles m’inspirent …

mais oui, fichtre

j’ai un poème tout prêt

dans mon grenier

sur un air de chaises musicales 🙂

Annonce_Croqueurs de mots_Défi N°196

Ohé Matelôts !!!

 A la barre pour cette quinzaine,

notre amie Colette qui nous propose

deux môts en toute simplicité …

Nuit et Jour

 

À partir de cela,

vous écrirez un petit quelque chose,

comme vous l’entendez :

en prose ou en vers,

pour le lundi 4 décembre.

Pour les jeudis poésie :

le jeudi 30 novembre : Nuit

et pour le jeudi 7 décembre : Jour

Publication libre si vous préférez !

Bonne quinzaine !

Colette

Le Môt de Domi

Bonjour Colette

Bonne nuit Matelôts

Ben oui nous sommes un peu en décalage avec toi

mais le principal étant qu’on trouve toujours

le moyen de communiquer 🙂

 

 

 

 

Ohé du bateau !!!

Matelôt Josette à la vigie

Défi 195 à l’horizon

Je vous présente Edmond !

A partir de ce tableau (vu dans une brocante)

racontez une histoire courte avec les mots incorporés :

« Ciel, chaussure, coq, couronne et crapaud. »

Je vous attends pour le lundi 20 novembre

et pour « jeudi poésie » les 16 et 23 novembre

je vous propose des couleurs…choisissez la votre !

 Le Môt de Dômi

Rien à dire Matelôt

C’est clair et concis

Je pense que tout le monde a compris

Même les abrutis

( oh je rigole, c’était juste pour la rime )

Je vous attends tous nombreux sur le pont petits moussaillons 🙂

Dans cette attente je vous souhaite la bonne nuit.

Bises amirales.

Dômi

Ohé Matelôt

Lénaïg m’a demandé de prendre la barre cette quinzaine

et je lui ai donné mon aval.  La voici donc capitaine du défi n°194.

Pour lundi 6 novembre, une étonnante photo de sa « coloc » Eliane  pour nous inspirer,

merci beaucoup Eliane !

A nous d’apporter à la photo une belle légende, en prose ou en vers.

Une seule contrainte qui joue sur les homonymes cygne et signe :

inclure dans notre page l’une des trois citations que voici, extraites du Dicocitations du Monde.

Pour les jeudis en poésie des 2 et 9 novembre : Cygne et signe ! Ou thème libre.

 

Les difficultés commencent : c’est le signe de la réussite.

Le Schpountz (1938)

-Marcel Pagnol-

 

A quoi bon avoir un ami, s’il faut lui faire signe pour qu’il regarde,

et tout lui dire pour qu’il comprenne ?

La Lumière qui s’éteint (1900)

-Rudyard Kipling-

 

 La mémoire est faite de tiroirs pratiques qui s’ouvrent ou se ferment pour simplifier notre vie.

C’est un signe de médiocrité de vouloir se souvenir de tout.

René-Jean Clot Les Larmes de Lucifer (1989)

René-Jean Clot

 

Le Môt de Dômi

Cette semaine je suis très sollicitée par mes petits enfants

vacances de Toussaint obligent

et je suis un peu à la traîne,

dans ce cas je vous laisse libre court à votre imagination

et dès que vous êtes prêts

vous me faites  signe 🙂

Bises amirales.

Dômi.

 

Défi 193 des croqueurs de mots

Ohé Matelots, pour le défi 193 j’ai confié la barre

de la goélette des croqueurs de Mots

à Martine (Quai des Rimes)

et c’est avec plaisir qu’elle vous propose …

écrit en prose ou en vers un texte ayant pour titre

«Ça me fait une belle jambe »

au sens propre ou celui de l’expression dont l’origine est surprenante.

 

Photo pixabay

Pour les jeudis en poésie des 19 et 26 octobre 2017 :

Le corps humain (dans son intégralité ou en partie).

Si le thème ne vous inspire pas : quartier libre

Photo pixabay

Le Môt de Dômi

Que dire si ce n’est que l’élève a dépassé le maître 🙂

Tout est dit, expliqué, illustré

J’en reste bouche bée 🙂

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter

de trouver l’inspiration.

Et le premier ou la première

qui me dit que ça lui fait une belle jambe

je l’attends dans mon cockpit 😮

Voici Jeanne Fadosi à la barre des Croqueurs de Môts

à la suite de Jill Bill pour ce défi n°192

et comme le temps est l’une de ses marottes récurrentes à ce poste,

voici la feuille de route qu’elle nous propose.

Défi  à publier sur votre blog lundi matin 09/10 :

Racontez ou inventez les temps forts d’une heure de votre vie en un minimum de mots.

(Idéalement au plus l’équivalent d’une dizaine de nouveaux tweets de 280 caractères).

A titre d’exemple la consigne précédente fait 2 phrases, 28 mots et 170 caractères.

jeudis poésie 05/10 et 12/10 au choix mais si vous avez besoin de pistes

pourquoi pas vitesse et lenteur.

Le Môt de Dômi

Puisque Jeanne Fadosi le veut

Je vais faire très vite 😉

C’est quoi un tweet Jeanne hihi 🙂

Bon blague à part et en bref

Pas de glut glut glut svp 🙂

Bon moi je vais me coucher 😉

Bonne nuit amis Croqueurs de Môts.

Bises amirales.

Dômi.

 

 

Pour la communauté les Croqueurs de Mots

Jill Bill à la barre n°191

Quinzaine du 18-9 au 1-10-2017

Pour le lundi/défi du 25-9 je vous propose une illustration titrée,

« Se tuer à la tâche » broder un texte autour,

et rajouter en imposé l’un des deux bons mots, celui de Hilton ou de Doris

De Paris Hilton

On a besoin des animaux, le jaguar pour la voiture, le vison pour sa fourrure

et le dindon pour la facture !

De Pierre Doris

Je me suis engagé dans la marine le jour où mon père a dit

qu’on était sur terre pour travailler dur !

Oyez, oyez les Croqeurs de mots...

Pour le jeudi/poésie 21-9 je laisse au choix

Pour le jeudi/poésie 28-9 je laissé au choix

Au plaisir de vous lire moussaillons Croqueurs de Mots

Bien cordialement de la part du matelot JB wink2

Le Môt de Dômi

Désolée Matelôt Jill Bill de vous avoir pris de court

et merci d’avoir répondu présent sur le pont.

Personnellement la deuxième citation me plait bien

Quant à l’illustration on va se tuer à la tâche 🙂

 

 

 

Ohé Matelôts !!!

Pour cette rentrée c’est votre amirale Dômi qui s’y colle.

Voici ce qu’elle vous demande :

Et si Jésus naissait de nos jours…

Cela donnerait la «une»  dans tous les journaux télévisés …

A vous de broder autour de cette histoire.

Pour les jeudis poésie ….

Voyage pour le premier

Retour pour le second.

Bonne inspiration chers amis Croqueurs de Môts

J’ai hâte de vous lire 🙂

Bises amirales.

Dômi

Ohé Matelôts !!!

Pour ce défi 189, Quichottine nous propose … :

Il s’agit d’un sujet que Jeanne m’a incité à te proposer.

« Le sujet de cette quinzaine pourrait être « fiction ou réalité ? »

Avec un mot à caser : voyage. »

Jeanne a précisé :

« Fiction ou réalité rebondit sur la petite phrase de Dômi :

« La vie est une pièce de théâtre » en la questionnant.

Le mot voyage à caser me semble aussi une bonne idée.

Et les voyages sont aussi intérieurs. »

Comme en ce moment je manque un peu de temps,

Jeanne proposait que ce soit comme pour la dernière quinzaine :

« et pour le suivi on peut faire comme la dernière quinzaine tout le monde à la barre »

L’important est que tous ceux qui en ont envie puissent participer.

Voyage en poésie, c’est aussi un beau sujet pour les jeudi en poésie. 🙂

Merci à tous.

Quichottine.

Le Môt de Dômi

Je résume …

Défi du lundi : Fiction ou réalité ?

« La vie c’est comme une pièce de théâtre … »

Parce que ….

“Il y a dans les planches une beauté qui permet à tous,

initiés ou non, d’entrer en contact avec différents univers.”

Avec un mot à caser : Voyage

Pour les jeudi poésie Jeanne et Quichottine nous invitent au voyage.

Tout le monde est à la barre pour plus de facilité.

Voilà chers amis Croqueurs de Môts, l’année s’achève

Je vous remercie pour les bons moments passés en votre compagnie

Désolée de mon manque de suivi, mais voilà on ne choisit pas toujours.

Malgré cela, je reviens en septembre continuer cette formidable aventure.

Je vais certainement fermer quelques portes afin de me concentrer

Sur cette communauté qui m’apporte beaucoup de sérénité.

En attendant je vous dis à jeudi.

Bises amirales.

Dômi.

 

 

Pour ce défi 188 Durgalola et Jeanne Fadosi nous proposent de  rendre hommage à Henri

en partant  d’un de ses textes ou simplement d’en créer un personnel sur l’amitié en alexandrins

(chacun faisant ce qui lui est possible, pas d’obligation de rimes riches, juste comme on le sent)

Pour les jeudi poésie, c’est selon votre inspiration , en alexandrins ou pas.

Voici le texte que notre ami avait publié peu de temps avant son départ.

Je propose que pour cette quinzaine nous soyons tous à la barre !!!

Pour les Amis quelques Alexandrins !

 Pour tous ceux qui me lisent régulièrement,

 Je vous en remercie vraiment sincèrement.

 Or, aujourd’hui, aucun sujet particulier,

 Mais très simplement, un  besoin tout singulier,

 D’expliquer mon amour pour les alexandrins.

 Que j’essaie toujours de manier avec entrain,

 Pourquoi j’ai choisi ce type d’écriture ?

 J’aime cette forme de littérature.

 Ce n’est évidemment pas par facilité,

 Car elle comporte bien des difficultés.

 L’obligation de vers toujours de douze pieds,

 Puis laisser courir le stylo, sur le papier,

 Et trouver des rimes, si possible riches,

 Mais voilà qui ne supportent pas la triche.

 C’est de plus un bon exercice cérébral,

 Qui bien réussi, vous conforte le moral.

 Si la lecture rappelle un son musical,

 Alors on a gagné et c’est le principal.

 Ces quelques vers, j’espère vous feront plaisir,

 En les écrivant, c’était pour moi mon désir.

 Alors pour toutes et tous, bonne réception.

 Que la lecture ne soit pas la déception.

 

 Henri LANDA. (24 Mai 2017).

Le Môt de Dômi

Je n’ai pas grand chose à dire

si ce n’est que Henri va beaucoup nous manquer.

Il croquait les mots aussi joliment

qu’il croquait la vie.

La vie est une pièce de théâtre …

“Il y a dans les planches une beauté qui permet à tous,

initiés ou non, d’entrer en contact avec différents univers.”

Voilà le rideau est tombé,

je suis très heureuse de cette première et belle expérience,

j’espère qu’il y en aura d’autres.

Une de mes répliques était celle-ci :

« Comme c’est beau, je ne savais pas que tu savais parler si beau quand tu veux !!!

Mais toi Henri nous le savions que tu savais parler si beau 😉

Bon voyage cher ami

sur les flots du paradis.

Bises amirales.

Dômi.