Mon gros Pépère Rouge,

Ce matin en enfilant mes chaussettes, celles aux étoiles multicolores,

qui ont un chic fou avec mon pantalon couleur lumière d’automne,

j’ai soudain réalisé que Noël allait bientôt faire partie du paysage !

Crotte, me suis-je exclamé, il va falloir que je me magne, il me reste peu de temps

avant de concocter le pumpernickel pour mon Pépère Rouge !

Sais-tu que la clé de la réussite de ce pain de seigle consiste à s’y prendre

plusieurs jours à l’avance, le cuire pendant quinze heures

et le laisser rassir une bonne semaine pour le croquer ensuite comme un gâteau

(je suis sûre que tu fais partie de la famille de ceux qui aiment croquer, tu es un croqueur, quoi !)

Promis, je n’oublierai pas ton grand verre de lait, je sais que tu en es friand, c’est ton opium à toi !

Je crois me souvenir que tu l’apprécies bien chaud, je le déposerai tout près du feu

et, tu ne vas pas me croire, j’ai dégoté un truc super :

un mug isotherme avec couvercle, c’est sympa, non ?

J’ajouterai par dessus, en guise de couvre – théière, une casquette en pilou rouge,

qui concentrera bien la chaleur, celle qui réchauffe les mains et le cœur.

Prends soin de toi, bon Pépère Rouge et n’oublie pas de revenir l’année prochaine.

PS : la casquette rouge est pour toi, cadeau ! J’espère qu’elle sera à ta taille, t’avise pas de prendre la grosse tête !

Les Cabardouche

12 commentaires

  1. La fabrication de ce pain de seigle me fait penser à la couque de Dinant, pas facile sous la dent… je dirais même bonne à pendre au mur en déco ,-)

  2. Et oui la nuit de Noël approche et il faut se presser pour accueillir le Père Noël correctement, une lettre bien mignonne

  3. Troisième lettre que je lis avant de continuer cet après midi. Du bonheur de la lire. Chère capitaine j’émets le voeux de ne pas voter. Comment le père Noël ne peut il pas aimer tous ses enfants ? Bises

  4. Comme cette lettre est chaleureuse et d’une chaleur communicative ! De plus, nous découvrons le secret du pumpernickel et comment faire pour qu’il soit savoureux. Mais voilà, prenons-en de la graine et prenons du bonheur à gâter nos proches, plus important encore que de recevoir des cadeaux.

  5. drôle et familier mais le père Noel n’est-il pas un peu un membre de notre famille?

  6. Chouette voici la recette du pumpernickel , c’est bien de penser à soigner ce pépère rouge .

  7. Ah j’aime bien..il est sympa ce pépère rouge et la famille prends soin de lui !!
    Merci pour la recette du pain..non croustillant !

  8. Ha la recette on va donc pouvoir le concocter….

  9. ah super un pèpère rouge qui sera bien accueilli et la recette de ce pain de seigle en prime ! même si je ne vais pas me lancer à l’essayer !

  10. Une fois reçu ce pumpernickel, il pourrait peut-être nous y faire goûter le Pépère Rouge.

  11. J’aime bien l’idée de laisser un cadeau au pépère rouge

  12. ce vieux pépère rouge me plait bien vive la recette du “super nickel” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.