Chers Père et Mère Noël,

En ces temps d’obscurité, de crotte et d’opium pour les hommes sans rêve,

nous vous écrivons pour rappeler, qu’ici, sur terre, dans la famille humaine et animale,

des enfants en casquette ou des grands en pantalon, costume trois pièces ou velours et pull over jacquard,

vous supplient de venir apporter joie, lumière et petits cadeaux.

Nous sollicitons Mère Noël de concocter un gâteau bien sûr miraculeux «le weinachtskuchen »

(dans la recette : du pumpernickel , du lait de soja, du sucre de canne, des raisins, des amandes,

de la poussière d’étoile, surtout) mijotés de nombreuses heures dans une énorme gamelle sur le feu éternel.

Le temps des croqueurs infernaux règne (animaux élevés tels des produits industriels,

seulement leur cœur lui existe bien, hommes-picsou pianotant sur leurs ordinateurs,

hausse, baisse des actions, femmes devenant plus homme que certains hommes

plus machine à calculer qu’homme, pilleurs de terres, exploiteurs de forêts,

décapiteurs d’emplois, générateurs de misère, promoteurs de starisation éphémère,…)

et le petit sans chaussette pleurera, transi sous 4 couvertures

dans la caravane non chauffée (plus de gaz ..) où sont réfugiés ses parents venus de l’Est.

Chers donateurs de réconfort, de tendresse et d’amour, nous vous supplions, aidez-nous !

Tous, nous sommes appelés à croire à votre soutien. Un homme perdu a tué des innocents à Strasbourg,

des familles sont en peine. La clé, c’est votre amour dans les cadeaux aux nœuds jolis,

le morceau de weinachtskuchen délivrant le malheureux ou la malheureuse de tous ses nœuds.

Un morceau sera bienvenu aussi pour les humaines et les humains, sensibles et doux,

les bébés et les artistes de tout poil et aussi les vaches, truies et poulets entassés.

Des enfants de partout, Le Puy, Florence, Kananga ou Rosario, vous demandent de les accepter en stage,

six mois ou six ans ! Le paysage, chez vous, est si pur, clair et coquet, peuplé de verdiers, perroquets et rennes …

et votre aide si précieuse, qu’ils apprendront à propager la paix sur Terre.

Grâce, 10 ans, est prête à venir dès ce soir.

Nous vous remercions, tous, que nous soyons du Groenland, du Nicaragua, de Madagascar, d’Islande

ou de la plus petite des îles habitées, de nous écouter et de venir, encore cette année,

sur Terre distribuer vos cadeaux.

Chers parents du ciel des rêves, nous vous vous embrassons. Smack !!!

signé,

Nous, peuple des terres abîmées.

Durgalola

12 commentaires

  1. Y a pas que des gens heureux, faudrait une chanson qui en parle tiens… mais avec pour titre la balade des gens heureux, pardi !

  2. Gardons l’espoir dans ces temps troublés !

  3. très beau texte humain et tellement d’actualité. enfants de tous pays…. le père Noel vous aime tous je pense..

  4. Une lettre qui touchera certainement le père Noël , un besoin de paix criant de vérité qui ne peut qu’être en accord avec les valeurs du bonhomme Noël .

  5. Oui les temps changent..
    Mais le monde rêvent toujours d’un autre monde.. d’une continuité

  6. Ha si le père Noël était Dieu…….

  7. une lettre pleine de tristesse et de générosité ! si seulement le père noël pouvait être magicien !

  8. Il a un sacré travail le Père Noël. Il est capable de beaucoup mais là … A lui de jouer.

  9. Une lettre émouvante : ah si tous les enfants du monde…..

  10. Et si on inventait le bonheur en blogosphère … 😀

  11. Il va avoir du boulot le père Noël pour exaucer ces voeux!

  12. Une lettre d’un collectif déterminé très convainquant, le père Noël doit en rester baba et il a la pression ! Original et plein d’humanité dans nos temps troublés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.