Mon cher amour,

 

Nous voici arrivés tant bien que mal malgré les difficultés rencontrées  cette année, à cette  date fatidique que nous redoutions. : La fête des amoureux. Te rends-tu compte que pour nous  malgré un amour démesuré, très fort et ardent  de nos débuts, nous voilà comme un vieux couple qui ne saurait  même plus prendre du plaisir simplement en se  parlant ?

Et pourtant  combien de fois avons-nous  juré de nous aimer toujours ?  Combien de fois  je suis allée t’attendre  à la sortie du bureau, rien que pour  être un peu plus  avec toi ?

Quand tu avais  dix minutes de retard  le soir quand  je préparais le  repas, j’en étais  malade, je me faisais tout un cinéma : et s’il lui était arrivé  malheur ?  S’il me trompait ?  S’il avait une  maitresse ?  Que de peur pour rien ! Maintenant quand tu n’arrives  pas  je ne suis  même  pas  inquiète  ni surprise. Je m’en fiche. J’ai pourtant le moral dans les chaussettes, car  je pense que quelque part nous tenons encore  l’un à l’autre, bien sûr, mais j’ai beau réfléchir  je ne vois plus ce qui nous relie.

Peut-être ton regard de velours quand tu as quelque chose  à te faire pardonner ?  Peut-être ce geste  pour retenir tes cheveux quand  ils sont un peu trop longs ? Ou encore ce  petit clin d’œil quand  ma  mère  nous demande  quand  nous pensons avoir un bébé ?

Cela étant  mon amour je ne sais plus si j’ai encore envie de  partager  ta vie, je ne veux  pas éprouver de gratitude  comme si tu restais avec moi par pitié. Je ne suis  plus la femme que tu as connue et aimée  je t’assure.  D’ailleurs  je sens que tu partages sans vouloir  l’avouer  notre vie de nonne. Nous ne sortons  plus, nous n’allons  plus au restaurant, en fait  nous nous  supportons  et la routine  nous aide  à supporter notre quotidien.

Voilà, je t’ai tout dit.  Tu te doutais bien je pense que cela finirait ainsi tous les deux.  Et je t’assure c’est sans réfléchir, c’est vraiment une coïncidence si ma lettre tombe juste  le jour des amoureux.

J’espère que tu ne m’en voudras  pas trop et que nous pourrons refaire notre vie chacun de notre côté et rester  bons amis… D’ailleurs n’est- ce pas un peu ce que nous sommes devenus  toi et moi ?

Ne m’en veux  pas, mais quand tu liras cette  lettre je serai loin.  Je te téléphonerai et on parlera

D’accord ?

Je t’embrasse

Julie

Marie Chevalier

16 commentaires

  1. Quand le lien d’amour est rompu, vivre ensemble pour vivre ensemble n’est pas la solution, mieux vaut faire ses valises et rester en bon terme, pourquoi pas !

  2. Quand il n’y a plus de communication, il y a bien souvent de l’eau dans le gaz !

  3. ça sent l’au revoir … :mrgreen:

  4. Ah, ici la St Valentin est l’occasion d’une mise au point ! Mais on comprend que l’amour a malgré tout laissé une petite porte entrebaillée.

  5. La St Valentin ne rime pas avec entrain dans ces cas là .

  6. La routine et les habitudes c’est ce qui menace beaucoup de couples

  7. 😛 l’usure du temps….mais …elle promet de téléphoner c’est toujours ça !

  8. Julie sait au moins ce qu’elle veut ou plutôt ce qu’elle ne veut plus!

  9. Ah ! « je te téléphonerai » me laisse perplexe !!! Petite ouverture sur un « peut être que, si tu m’entends bien, pourrions nous …… » ???

    « Oui mais » est une mauvaise solution… Que vos oui soient des oui, et non des non !

    Merci pour ce très beau texte
    Bisous

  10. Oh ! Pour un 14 février, ça alors … il reste à attendre ce coup de fil …

  11. Une rupture le jour de la Saint Valentin. C’est un coup dur pour “mon cher amour”.

  12. une lettre qui sent le vécu
    triste constat mais sage décision

  13. Tu parles d’une St Valentin ! Le déclencheur ?
    9a c’est fait !

  14. oh une rupture, je ne m’y attendais pas !! bises et bonne soirée.

  15. Tout ça est bien triste, mais hélas c’est le destin d’une vie devenue maussade. A quoi bon rester l’un à côté de l’autre quand l’amour n’y est plus 😉

  16. Et je suppose aussi que la Saint Valentin est choisie par certains pour faire le point et mettre le point final pourquoi pas … J’ai du mal à croire que la date n’ait pas été choisie !!!! bravo en tous cas d’avoir choisi cet angle-là. Et puis c’est mieux que de se faire larguer en silence ou maintenant par texto …

Répondre à jill bill Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.